-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal

 :: Gestion du RP :: Bureau de recensements :: Recensements validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »
Ensaya O. Skädingberg

Dossier du personnage
✘ Métier: Peintre. Musicienne. Sorcière
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Ensaya O. Skädingberg
Ensaya O. Skädingberg
Sorcière Infernaux • Admin
Messages : 102
Points RP : 21
Points ☆ : 1
Age : 450
Nationalité : Suédoise
Situation : Célibataire
Ensaya O. Skädingberg
Jeu 20 Sep 2018 - 23:45


logo

Ensaya Skädingberg





Prénoms : Ensaya Orianne
Nom : Skädingberg
Surnom : -
Âge : 448ans
Race : Sorcière
Nationalité : Suédoise
Orientation : Bisexuelle

Groupe : Infernaux
Métier : Artiste peintre et musicienne dans le monde des humains. Spécialiste des rituels (sacrificiels) et talismans (protection, dissimulation etc)  dans le monde surnaturel.


Pouvoirs :
Téléportation -Télékinésie  – Longévité – Aérokinésie - Lévitation
Ajouter à cela tout un arsenal d’objets magiques qu’une sorcière qui se respecte doit posséder.
Elle possède un familier, un doberman mâle appelé Kjell.

Crédit de l'avatar : Original - Abigail Larson


Ensaya semble sortir d’un autre temps lorsqu’on la croise et pour cause : elle porte très souvent –pour ne pas dire tout le temps- de longue robe à corset, qui mettent en valeur sa jolie poitrine. Qu’importe si cela n’est plus à la mode, que les pantalons sont plus pratiques, que la température soit très élevée, elle aime ses vêtements qu’elle fait faire sur mesure, avec des tissus choisis avec soin. Elle a les moyens de se faire plaisir alors elle n’hésite pas. Elle fait toujours incorporer de nombreuses poches cachées dans les plis de ses robes pour y dissimuler des herbes, des fioles de potions ou de petites dagues. Elle ne sort jamais sans quelques outils magiques.

Côté physique, la Sorcière possède une chevelure de feu, qu’elle entretient quotidiennement avec des baumes de son cru. Elle lui arrive au niveau de la poitrine ; lisse et souple. Ensaya attache souvent les mèches de devant avec une pince en argent pur, laissant le reste libre.

Ses yeux sont d’un bleu particulièrement clair, parfois gris ; notamment lorsqu’elle utilise la magie sacrificielle. Elle doit souvent porter des lunettes de soleil lorsqu’il fait trop jour pour ne pas avoir mal aux yeux car ils sont sensibles. Ils sont légèrement en amande et se fondent dans son visage fin, quoi qu’un peu maigre. En effet, la jeune femme peut passer des jours sans faire de véritables repas, surtout lorsqu’elle est sur un projet magique important. Il lui arrive souvent de ne manger qu’une pomme ou deux dans la journée car plongée dans ses expériences magiques et élaborations de sceaux ou talismans, elle en perd la notion du temps et les priorités physiologiques. Malgré cela, le reste de son corps ne montre aucun signe de maigreur. Elle est certes fine et ses bras semblent pouvoir se briser facilement, mais il n’en est rien. Elle n’est pas faible physiquement ; bien qu’elle n’excelle pas dans l’art du combat. Elle se repose surtout sur ses pouvoirs et sceaux. Et son lien avec son frère. Pourquoi perdre du temps à s’entrainer, dans ces circonstances ?  
La seule chose pour laquelle elle s’entraine vraiment ce sont ses instruments de musique, si ce n’est pas ses pouvoirs. En effet, Ensaya joue de plusieurs instruments : de la harpe, du violon et du piano. Elle fait partie d’un orchestre et se produit régulièrement sur scène, quand ses obligations magiques ne prennent pas le dessus.

Elle possède un tatouage, un sceau de protection qu’elle a créé, dans le dos. Il lui permet de ne pas être possédée par un Démon ou manipulée par un Maléficien ou un Sorcier ; mais aussi qui renforce temporairement son corps s’il subit quelques dommages de magie élémentaire. Il est également lié à son frère, si elle est blessée, il en ressentira la douleur et pourra la localiser.
Spoiler:
 

Et pour finir, il lui reste quelques traces de son passé sur l’ensemble de son corps, qu’importe les baumes et potions utilisées, toutes les marques n’ont pas disparues, notamment celle de ses poignets, signes de sa captivité.



Ensaya est une femme qui sait ce qu’elle veut et qui fait tout pour l’obtenir. La morale, les bonnes relations et toutes les conventions humaines lui passent au dessus de la tête si cela lui permet d’atteindre son but. Elle ne s’encombre pas avec la morale, c’est bien pour cette raison qu’elle s’est perfectionnée dans les rituels sacrificiels. Tuer pour obtenir plus de pouvoir ne lui pose aucun problème mais elle ne tue pas inutilement ou par plaisir. Elle le fait toujours pour une bonne raison, la sienne, évidemment mais elle n’est pas une psychopathe qui aime prendre des vies. Elle le fait, c’est tout. On peut même dire qu’elle est insensible à ce niveau. Les rares personnes présentes lors de ses rituels peuvent attester qu’aucune émotion ne transparait sur son visage, qu’importe l’individu sacrifié. Ce trait de caractère la rend dangereuse pour ses adversaires car elle ne recule devant rien mais cela fait d’elle une très bonne alliée lorsqu’elle est de votre côté car elle fera tout pour vous aider.

C’est une passionnée de sorcellerie ; elle peut passer des heures à parler de ce domaine sans se fatiguer et elle adore apprendre de nouvelles choses. Et si vous voulez lui faire plaisir ou la payer pour ses services, offrez-lui une herbe rare et elle sera heureuse. Elle répertorie toutes les herbes qu’elle connait avec leurs effets, leurs utilisations et leurs provenances dans son grimoire. Ce livre est l’objet le plus précieux qu’elle possède, venant de son père et dans lequel elle ajoute continuellement de nouvelles informations. Elle l’a protégé par un sceau pour éviter que des personnes non désirées ne le lisent.

De part son caractère discret, ceux qui ne la connaissent pas pensent qu’elle est une jeune femme timide. Elle ne s’invite pas dans les conversations sans y avoir été invitée mais ce n’est pas par peur, loin de là, elle préfère écouter et observer que participer. Ce n’est pas son job que d’obtenir des informations mais si cela peut être fait, alors c’est du bénéfice. Et ceux qui la connaissent savent qu’elle a un sacré caractère, presque un sale caractère. Si quelque chose ne lui plait pas, elle ne prendra pas de gants de velours pour le dire. Si elle n’aime pas un individu, elle le dira également, que ce soit un allié ou non revient au même. Certains disent qu’elle est hautaine dans ces moments là et ils n’ont peut-être pas tord. Elle sait ce qu’elle vaut –tout en sachant qu’elle peut encore s’améliorer- et pour ça, elle n’hésite pas à le montrer.

Son point faible ? Dankvart son frère ainé. Si leur vengeance et leur source de pouvoir est ce qui les fait avancer, Ensaya continue de chercher un moyen pour reprendre l’âme de son frère et lui redonner une vie de sorcier ; pour se racheter. Elle s’en veut depuis ce jour, où elle n’a pas comprit ce qu’il allait faire avant de passer à l’action ; même s’il lui assure aimer cette vie de démon. Et tant qu’ils restent ensemble, rien n’a vraiment de l’importance. Malgré les siècles passés, ils ont gardé un lien très fort, qui va au-delà de l’âme puisque Dankvart n’en possède plus. Il n’est pas rare, quand quelque chose ne va pas, qu’elle l’appelle pour qu’il l’a prenne dans ses bras ou même pour qu’elle s’endorme contre lui. Il est la seule personne qui peut la voir se laisser aller car il est le seul en qui elle a entièrement confiance.


29 mars 1570, c’est le jour où mon frère Dankvart et moi Ensaya sommes venus au monde. Il est le premier, de quelques minutes seulement. Nos parents ne s’aimaient pas véritablement, notre père nous a très tôt expliqué le pourquoi de notre venu : l’extension des Sorciers car avec les Chasses aux Sorcières qui avaient lieu dans différents pays –que les victimes soient de véritable sorcières ou non- notre survie était en danger. Il nous a également fait comprendre que nous avions certainement d’autres frères et sœurs, ailleurs. Nous ne nous en sommes jamais formalisés, surement parce que nous avons toujours été ensemble, Dankvart et moi. On dit que les jumeaux sont liés et très proches et c’est notre cas, même encore aujourd’hui. Alors le reste, ça n’avait que peu d’importance.

Nos parents nous ont apprit très jeunes les rudiments de la magie alors que nous vivions reclus dans le Nord de la Suède, entre montagnes et forêts. Si notre père voyageait assez souvent, nous ne bougions pas, Dankvart, notre mère et moi. Il fallait d’abord grandir et apprendre tout ce que nous pouvions sur notre condition mais aussi le monde qui nous entourait. Depuis très jeune, je ne porte pas les Humains dans mon cœur, ils semblent rejeter tout ce qui ne leur ressemble pas ou ce qui leur fait peur. Nous avons été élevé avec les histoires de Chasses aux Sorcières qui se déroulaient dans les pays européens, histoire de toujours faire attention, surtout lorsque nous sortions dans la forêt, pour chasser des animaux ou nous entrainer à nos pouvoirs. J’ai d’abord développé la téléportation, souvent pour me rendre plus vite auprès de Dank, pour l’embêter ou par envie. Je me souviens qu’au départ, il m’arrivait de lui tomber littéralement dessus, ce qui nous faisait beaucoup rire. Lui a développé la projection astrale, un pouvoir assez intéressant et qui nous permettait de faire diversion auprès de notre mère, lorsque nous voulions voler un de ses livres sans qu’elle ne le sache. Elle pensait que nous étions trop jeunes pour certains de ses ouvrages.

Puis un jour, nous n’avons plus eu à la tromper. Elle est tombée malade lors d’un hiver très dur. Qu’importe les potions et remèdes que nous lui donnions, son état ne s’est jamais amélioré et elle a périt alors que nous avions une vingtaine d’année. Nous l’avons enterrés près de la maison, avec un rituel qui sauvegarde son âme et empêche quiconque ne faisant pas parti de sa famille de l’utiliser. Peut-être étions-nous pessimistes mais nous voulions lui garantir la paix.

Nous nous sommes mit à quitter la maison pour découvrir par nous même l’extérieur, du moins, davantage que nous le faisions déjà. Il nous est arrivé d’aider d’autres Surnaturels, souvent pourchassés par des Humains ou même des Chasseurs. Nous avons passés quelques nuits de Pleine Lune à maitriser des Loups qui ne voulaient pas se transformer, des jeunes sans meute la plus part du temps. Un rituel compliqué et qui demande beaucoup d’énergie au Sorcier. Seule, je n’aurai jamais réussi à tenir. Mais avec Dankvart, c’était plus facile à gérer et à se partager la puissance du sort. En contrepartie, les Surnaturels nous ramenaient certaines pierres, herbes ou fluides magiques de valeur. Je me suis rapidement tournée vers les rituels et talismans de protection ou encore d’amplification de pouvoir et pour cela, il nous fallait des ingrédients bien spécifiques et parfois compliqués à trouver.

Nous avons retrouvé notre père vers nos 30ans, il était passé chez nous et nous lui avions laissé un pendentif capable de nous localiser que seul quelqu’un de notre sang pouvait utiliser. Nous l’avons accompagné dans ses voyages, nous menant de la Roumanie au Japon, en passant par la Chine. Des pays riches en savoir et en culture. Mais tout ne se passa pas bien. Du jour au lendemain, je suis devenue incapable d’utiliser mes pouvoirs à leur maximum et je m’épuisais très rapidement pour le moindre sort jeté ou la télékinésie utilisée alors que Dankvart pouvait toujours user de ses pouvoirs à sa guise. On a d’abord pensé à une maladie puis après un rituel orchestré par notre père et Dank, il s’est avéré que j’étais sujette à une malédiction. La marque d’un Sorcier s’est manifestée le jour même, sur mon omoplate et je n’oublierais jamais le regard de mon père lorsqu’il l’a vu. Il savait de qui il s’agissait et cela n’avait pas l’air de le réjouir mais il nous incita à croire en ses pouvoirs. Après tout, il était déjà âgé et expérimenté ; il allait trouver un moyen de m’ôter cette malédiction.

« Ne t’en fais pas mon Rubis, il n’est pas aussi puissant que moi. » Son ton était cruellement sûr de lui, tout comme son regard. Comment douter de lui ?

J’ai passé les nuits suivantes dans les bras de mon jumeau car cet état me rendait littéralement malade. La fièvre a commencé à me prendre puis des hallucinations au fil des rituels et sorts utilisés par mon père pour me défaire de la malédiction. Il ne parvenait pas à atténuer mon état ou même la force de ce maléfice. J’avais même l’impression que plus il utilisait sa magie pour m’aider, plus je sombrais. La dernière chose dont je me souviens avant sa disparition, ce fut le doux baiser de Dankvart sur mes lèvres et quelques mots d’amours et de promesses murmurés à mon oreille.

Lorsque je me suis réveillée le lendemain, la marque de William avait disparue, mes pouvoirs étaient revenus –même plus puissants- mais mon jumeau était introuvable. Il m’avait laissé un message, expliquant dans son mot qu’il allait me sauver, quel qu’en soit le prix à payer, qu’importe si son âme appartenait maintenant aux Enfers. Je lui en ai terriblement voulu car pour la première fois de toute mon existence, je me retrouvais seule. Mon père était toujours là mais ce n’était pas pareil, il n’était pas aussi important que mon jumeau. Pendant des mois, je me suis à peine alimentée, plongée dans les vieux livres de ma mère, essayant de trouver un moyen de reprendre l’âme de Dank et le faire revenir. Je ne pouvais pas vendre la mienne, il me l’interdisait dans sa lettre, alors il me fallait trouver une autre solution. Mon père continuait de voyager, moi avec, cherchant maintenant à retrouver ce Sorcier qui avait osé me maudire par vengeance. Nous sommes arrivés au Japon alors que j’avais une quarantaine d’années. Je sortais peu alors que mon père vaquait à ses occupations. Un soir, alors que je préparais le repas, il a mentionné avoir croisé l’une de mes sœurs, une sorcière elle aussi. Dans d’autres circonstances, peut-être aurais-je essayé de la rencontrer également mais la perte de Dankvart m’empêchait d’imaginer tout autre lien fraternel avec quelqu’un de mon sang. Et d’après les quelques informations qu’il a pu me donner, cette rencontre ne s’est pas passée superbement bien. Je n’ai jamais eu les détails, uniquement son prénom et qu’elle semblait lui en vouloir. Parce qu’il n’était pas le père de l’année ? Qu’il ne l’avait pas élevé ? Je ne saurais le dire, il est resté vague à ce sujet jusqu’à sa mort.

Et cette dernière est arrivée brutalement et sans que nous l’ayons prévue. Nous faisions toujours attention à rester discret, à ne pas montrer nos pouvoirs en public et les quelques Surnaturels que j’aidais encore étaient soumis à un sort qui les empêchaient de dévoiler ma nature de Sorcière. Est-ce que l’un d’entres-eux m’a trahit ? Je ne saurais le dire. J’en doute même car celui que le Chasseur est venu tuer, c’est mon père. Il a même été surprit lorsqu’il m’a vu pénétrer dans la maison. Il était bien préparé car nos pouvoirs semblaient comme amoindris face à lui, alors même qu’il me semblait être plus puissante depuis le pacte de Dankvart. J’ai été obligée de m’enfuir, laissant derrière moi mon père à moitié mort et tous mes biens magiques. J’étais blessée et je n’avais pas de potions de guérison sur moi, je me vidais de mon sang alors que je m’éloignais de cette maison. Je ne sais plus combien de temps j’ai réussi à marcher jusqu’à tomber inconsciente contre un arbre.

Lorsque je me suis réveillée, j’étais attachée et une sensation particulièrement désagréable m’a prise : l’absence total de mes pouvoirs. D’abord paniquée, j’ai essayé de me défaire de mes entraves avant de remarquer les inscriptions sur les chaines : elles étaient magiques, annihilant mes pouvoirs. Et c’est là qu’il est apparut, un large sourire sur les lèvres et ses dents comme seuls aspects que je voyais réellement. Un Vampire. Il n’était pas le premier que je rencontrais, certains étaient déjà venus nous voir pour de l’aide lorsque leur Nid se faisait attaquer par des Chasseurs. Mais celui-là ne semblait pas avoir besoin d’aide, pas du tout même. Senji était son prénom,  du moins, celui qu’il utilisait et par lequel je devais l’appeler. Il m’avait trouvé alors qu’il était parti à la chasse. Il a senti ce que j’étais et y a vu une opportunité à ne pas louper. Je suis devenue sa prisonnière, sa nourriture, son jouet, pendant une dizaine d’années.

Au fil du temps, chaque parcelle de bonté ou de gentillesse qui avait un jour fait parti de moi, s’est évaporé sous son joug. Pour ne pas sombrer dans la folie dans laquelle il voulait me pousser avec ses jeux, j’ai du perdre tous sentiments. Si bien qu’au bout d’un moment, je ne me débattais plus sous les atrocités qu’il se plaisait à me faire et que je guérissais avec des potions qu’il me faisait faire. J’ai parfois eu l’idée de modifier les ingrédients pour en finir, sauf que le geste qu’avait fait Dank pour me sauver des années auparavant me revenait toujours en mémoire. Comment pourrais-je mettre fin à ma vie, alors que mon frère avait donné jusqu’à son âme pour me sauver ? C’était impossible. Il me fit voyager, changer de pays pour atterrir en Russie, dans le Nord, dans un coin reculé. Il disait que nous étions chassés. Qu’il était chassé et surveillé. Je ne l’ai cru qu’au moment où la porte a volé en éclat, laissant entrer le froid dans la vieille bâtisse qu’il avait trouvé. Les yeux rouges de l’homme me donnèrent froid dans le dos mais sa façon de me regarder me rappelait quelqu’un. Quelqu’un que j’avais perdu depuis des années et que je n’aurais jamais espéré retrouver.

Et bien que le corps fût différent, je finis par accepter son identité : Dankvart. Il était venu pour moi, pour me sauver, une seconde fois. J’aurai dû être heureuse de le voir, de le savoir revenu des Enfers et pourtant aucun sentiment ne m’habitait. Senji avait brisé bien des choses en moi pour que même sa venue me touche. C’était horrible de me sentir aussi vide face à mon frère, alors même que j’avais longtemps espérer sa venue dans les premiers mois de séquestration.

Son combat face au Vampire fut difficile. Senji était bien plus âgé que lui et expérimenté. Et j’étais incapable de l’aider, impuissante face à ce terrible spectacle. Le Vampire avait le dessus de Dankvart, quand bien même mon frère avait la rage au ventre. J’ai cru le voir mourir, immobilisé sous son adversaire, ce dernier commençant à réciter les quelques vers d’exorcisme nécessaire pour renvoyer un Démon en Enfers. Et c’est cette peur de le perdre de nouveau qui me fit hurler. Je n’avais plus crié depuis des années mais toute ma colère, ma souffrance et ma peur se mêlèrent dans ce cri, comme pour inciter mon frère à se relever. Il ne le fit pas, comme si un cri aussi désespéré soit-il pouvait l’aider mais elle est arrivée. Droite, fière et dégageant une atmosphère de puissance à couper le souffle. Elle a écrasé le Vampire en quelques secondes comme s’il n’était rien. Elle a aidé Dank a se relever et à détruit les chaines qui m’entravaient depuis toutes ces années. J’ai eu le souffle coupé lorsque mon pouvoir m’est revenu, quand toute ma puissance m’a été rendue. Puis les larmes me sont montées lorsque ses bras m’ont entourés, que mon corps s’est blottit contre le sien. Nous avons quitté les lieux et sommes allés dans un repaire de Démon, accompagnés de la Démone comme passe-droit. Elle a ensuite disparut, nous laissant seuls.

Avant toute chose, j’ai pris une douche brûlante pour essayer de faire disparaitre toutes traces de ces quinzaines d’années passées sous le joug de Senji. Mes poignets restaient marqués tout comme le reste pour le moment. Dank est venu m’aider, me soutenir et je lui ai raconté l’histoire pendant qu’il me lavait les cheveux avec une certaine délicatesse. J’ai passé sous silence certains passages avec le Vampire car je n’étais pas encore prête à les lui révéler. Une fois lavée, la peau presque à sang, nous sommes allés nous allongés et ce fut à son tour de me raconter. Et j’ai su à ses silences et ses blancs qu’il avait tout autant souffert que moi, si ce n’est plus entre les mains de cet Alistair. On a passé la nuit à parler, il m’a expliqué qu’il essayait depuis des mois de me venir en aide mais que le Vampire savait disparaitre et surtout qu’il n’était pas assez puissant pour le vaincre. Qu’il ait quand même essayé m’indiqua que l’absence de son âme et les mois passés en Enfers n’ont pas entaché notre lien. Il était devenu un Démon à cause de moi mais il ne m’en voulait pas, la souffrance qu’il avait enduré n’avait pas brisé notre lien.

Lorsque mon corps fut remit de ma captivité, nous sommes parti sur les traces du Chasseur qui avait tué notre père. Si Dankvart pouvait encore ressentir des émotions, alors il ne fait aucun doute que son absence pendant cet évènement le rendait malade. Nous nous sommes mit d’accord à cette époque : nous ferions tout notre possible pour gagner en puissance pour ne plus jamais tomber sous le joug d’un ennemi ou voir l’autre nous être enlevé. Mon aérokinésie s’est déclenché face au Chasseur. Il était maintenant plus vieux mais lui m’a reconnu. Nous l’avons torturé pour l’interroger sur notre père, sur la piste qu’il a suivie pour arriver jusqu’à nous. Ses réponses nous amenèrent à penser qu’on l’avait aidé, qu’on l’avait poussé sur la piste de notre père, que sans aide, il n’aurait jamais su pour son existence. J’ai tué le Chasseur lorsqu’il ne nous été plus d’aucune utilité, montrant ainsi à mon frère combien j’avais changé depuis notre séparation.

D’ailleurs, je ne montrais pas non plus de sentiments lorsqu’il s’en allait pour passer un contrat ou deux sur notre chemin. La vie des Humains ne m’avaient jamais importée, qu’il leur prenne leur âme ne me faisait ni chaud ni froid. Et lorsqu’il s’agissait d’autres Surnaturels, le constat était le même. Et puis, j’ai rendu quelques services mais uniquement lorsque le paiement était conséquent. Des herbes rares, des plumes d’oiseaux disparus, ce genre de chose car plus jamais, je n’aiderais par bonté d’âme. Sur notre chemin, lorsque nous croisions des Vampires, nous les tuions par vengeance. Aujourd’hui, j’ai des dizaines de bocaux remplis de dents de Vampire chez moi, comme des trophées. J’ai réussi à retrouvé mon grimoire, auquel j’avais jeté un sort. Il était en possession d’un Sorcier et pas n’importe lequel : William. Cet enfoiré était venu observer la dépouille de notre père lorsque le Chasseur en eut terminé avec lui, volant grimoires et potions de notre cru. Nous nous sommes battus, ce fut difficile mais il n’était pas question qu’on nous aide une nouvelle fois. Dankvart perdit son hôte, trop blessé pour continuer à l’utiliser et je suis ressorti avec de multiples blessures également. Mais le résultat était là : William était mort. Il gisait à mes pieds et mon sourire montrait combien j’étais heureuse. Senji et William étaient morts. Deux êtres qui nous avaient fait souffrir. Qui nous avait prit beaucoup. Mais il restait encore une personne à trouver et détruire : celle qui avait lancé le Chasseur sur notre piste car ce n’était pas William. Même avant sa mort, il refusa d’admettre en être le responsable, alors qu’il aurait dû être fier de son acte. Il restait dans la nature un individu coupable du meurtre de notre père, il était de notre devoir de le trouver et de le tuer. De la trouver.

Au fil des siècles, je me suis perfectionnée dans la magie sacrificielle, obtenant plus de pouvoir que je n’aurais pu l’espérer avec de la magie blanche. Les talismans de protection, de contrôle sont ma marque de fabrique. Mettez le prix et je serais en mesure de réaliser votre demande. Dankvart travaille sous les ordres des Enfers et même si mon âme ne leur appartient pas, je leur apporte ma contribution. Je lui apporte ma contribution. Qu’importe ce qu’elle me demande, qu’importe l’heure ; je réponds présente. Nous lui devons beaucoup et je l’apprécie, deux arguments pour lui rendre service.

Aujourd’hui, nous avons élus domicile à Las Vegas. Je n’aime pas spécialement cette ville, trop d’Humains et de Vampires. Même si les premiers me servent volontiers d’ingrédients dans des sacrifices, des touristes seuls, toujours. Je masque au maximum mes agissements et je sais aussi aider quelques Surnaturels, toujours s’ils y mettent le prix. Je me suis renseignée sur l’état de la ville, Dank étant d’une grande idée là dedans. Les familles, dont celle démoniaque qui est tombée, qui regroupent différentes races. La Rossini m’intéresse tout particulièrement, amas de Vampires détestables qui protège une garce parricide.
Tout comme il existe une Sorcière responsable du meurtre d’un de mes amants les plus performants et appréciables. J’ai dû utiliser un rituel de résurrection pour pouvoir lui demander qui était à l’origine de sa mort car on ne tue pas un Loup facilement. J’ai sa description. J’aurai sa tête.

Pseudo : Kya
Âge : 27ans

Comment avez-vous connu le forum : QC. Je suis définitivement faible :x
Votre avis : :3
Votre fréquence sur le forum : 5/7
Un ajout : Cette fois, c’est mon dernier perso !

Mot de passe : Auto-validation /poutre/

 A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Aranea M. Redfield

Dossier du personnage
✘ Métier: Leader de la Délégation Démoniaque/Collectionneuse et Propriétaire d'une galerie d'arts
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Aranea M. Redfield
Aranea M. Redfield
Démone Infernaux • Admin
Messages : 142
Points RP : 36
Points ☆ : 2
Age : 1509
Nationalité : Française
Situation : Célibataire
Aranea M. Redfield
Ven 21 Sep 2018 - 11:00
Hello sexy lady, bienvenue dans notre belle Vegas ♥️ :Femy:


Break me down and build me up. I wanna be the slip, Word upon your lip, Letter that you rip. Whatever it takes 'Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes 'Cause I love how it feels when I break the chains ~
Revenir en haut Aller en bas
Eden D. Campbell

Dossier du personnage
✘ Métier:
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Eden D. Campbell
Eden D. Campbell
Vampire Rossini
Messages : 87
Points RP : 36
Nationalité : Roumaine
Situation : Trop jeune physiquement
Eden D. Campbell
Ven 21 Sep 2018 - 12:27
Wesh mademoiselle t'es charmante, ça te dirait une glace à la menthe ? /PAN/


Bienvenue ! ♡



« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »  Eden

« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »  Edensi11

Your best nightmare~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kheree Kharelch

Dossier du personnage
✘ Métier: Espion - Dresseur
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Kheree Kharelch
Kheree Kharelch
Polymorphe Smoothdawn
Messages : 426
Points RP : 251
Points ☆ : 0,5
Age : 25
Nationalité : Russo-Mongol
Situation : Si quelqu'un l'approche y'a un loup qui mord.
Kheree Kharelch
Ven 21 Sep 2018 - 17:19
Oh là là, que de nouvelles têtes ! Je me demande qui ça peut bien être -roule- BIENVENUE ! :huggy:


Smile & Lie

MERCI ADROU:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ensaya O. Skädingberg

Dossier du personnage
✘ Métier: Peintre. Musicienne. Sorcière
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Ensaya O. Skädingberg
Ensaya O. Skädingberg
Sorcière Infernaux • Admin
Messages : 102
Points RP : 21
Points ☆ : 1
Age : 450
Nationalité : Suédoise
Situation : Célibataire
Ensaya O. Skädingberg
Ven 21 Sep 2018 - 17:22
Merci ~
Eden : Seulement si elle est agrémentée de ta tête sur une pic :Femy:



« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »  U8l0
Revenir en haut Aller en bas
Eden D. Campbell

Dossier du personnage
✘ Métier:
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Eden D. Campbell
Eden D. Campbell
Vampire Rossini
Messages : 87
Points RP : 36
Nationalité : Roumaine
Situation : Trop jeune physiquement
Eden D. Campbell
Ven 21 Sep 2018 - 17:25
Roooh, je suis choçu. Dommage pour la glace du coup. :c



« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »  Eden

« Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées. »  Edensi11

Your best nightmare~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Key

Dossier du personnage
✘ Métier:
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Nina Key
Nina Key
Sorcière O'Reily • Modératrice
Messages : 541
Points RP : 270
Points ☆ : 11
Age : 27
Nationalité : Française
Situation : Avec Femimi
Nina Key
Sam 22 Sep 2018 - 13:14
Bienvenue à ma première ennemie :3
Revenir en haut Aller en bas
Le Maître du Jeu

Dossier du personnage
✘ Métier:
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Le Maître du Jeu
Le Maître du Jeu
Compte Fondateur
Messages : 1385
Points RP : 255
Le Maître du Jeu
Sam 22 Sep 2018 - 16:50

Etape de Validation


Bonjour et bienvenue à toi, Ensaya !

Nous avons lu avec attention ta fiche ; il y a des fautes par-ci et par-là, mais rien qui empêche ton arrivée dans la ville du vice. Ton dossier est validé, tu peux dès à présent t'éclater dans les rues de Vegas. Ou semer la terreur, c'est comme tu veux ~

On t'évite le blabla habituel comme tu connais déjà le forum. Amuse-toi bien à Las Vegas ! :yipi:





Compte du MdJSi vous souhaitez contacter un admin, merci d'envoyer un MP à Matteo Rossi, Calista Johansen ou Morrigan MacLaughlin. Et non au compte MdJ !
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: