-17%
Le deal à ne pas rater :
Disque SSD Interne – 860 QVO – 1To à moins de 100€
99.66 € 119.99 €
Voir le deal

 :: Gestion du RP :: Bureau de recensements :: Recensements validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lucrezia Rothschild
Lucrezia Rothschild

Dossier du personnage
✘ Métier: Membre Rossini
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Lucrezia Rothschild
Lucrezia Rothschild
Vampire Rossini • Admin
Messages : 254
Points RP : 160
Points ☆ : 0,5
Age : 341
Nationalité : Autrichienne
Situation : Vit aux côtés de Matteo ♥
Lucrezia Rothschild
Sam 12 Mar 2016 - 13:00


logo

Lucrezia Rothschild





Prénom : Lucrezia
Nom : Rothschild
Surnom : Aucun
Âge : 337 ans
Race : Vampire
Nationalité : Autrichienne
Orientation : Hétérosexuelle

Groupe : Famille Rossini
Métier : Simple membre de la famille Rossini

Crédit de l'avatar : Violette de Reine des Fleurs

Une douce musique parvient à mes oreilles. J'ouvre doucement les yeux, mes iris cherchent instantanément le réveil. Il est déjà minuit, le voyage en avion m'a vraiment épuisée et le décalage horaire n'aide en rien. Il va me falloir beaucoup de temps pour m'adapter à ma nouvelle vie à Las Vegas, cité du vice. Je finis par me lever pour me diriger vers la penderie. Mes yeux croisent le miroir, mon corps décide de s'arrêter. Pendant un moment, j'observe mon reflet tout en tentant de me rassurer. Je n'ai fait qu'un mauvais rêve, rien de plus. Mais la réalité est bien loin de ce que je souhaite et même si mon reflet pourrait conforter n'importe quel homme, je sais ce que je suis au fond de moi-même : un monstre.

Je n'ai pas changé après avoir gagné l'immortalité, mon corps a cessé de vieillir et j'ai gardé le physique que j'avais après avoir été mordue. Une belle peau rosée, c'est assez pratique pour attirer un homme, moins lorsqu'on est émotive. Dès que quelque chose me tracasse, mes joues ont tendance à virer au rouge, comme maintenant. Je ne m'attarde plus sur ce détail et je continue d'observer mon visage dans la glace. Si on continue dans le ton rosé, il y a d'abord mes lèvres, puis mes iris et enfin mes longs cheveux. A l'origine blonde aux yeux bleus, j'ai très vite changé de couleur dès que les teintures sont apparues, tout comme les lentilles de couleurs, abandonnant définitivement mon ancienne identité. Au moins tout le monde pouvait me reconnaître avec une telle couleur et je me sentais unique. Ma main droite se lève pour frôler le tatouage à la base de mon cou : deux petits papillons colorés posés exactement là où les crocs avaient percé ma chair, pour ne pas oublier cet instant.

Je détourne le regard et je retourne me préparer rapidement. Lorenzo avait demandé à me voir le plus tôt possible, inutile donc de dire que j'étais en retard. J'ouvre la penderie et découvre tous les vêtements que je portais en Europe. Le parrain n'avait pas tardé à les faire venir à Vegas, il est vraiment ponctuel. Je n'ai pas de style vestimentaire particulier, je peux passer d'une robe classique à une tenue sobre et c'est de même pour les couleurs, même si j'évite un maximum les vêtements sombres. Porter quelque chose de coloré me rappelle ma jeunesse et cela me permet d'empêcher les ténèbres de s'approprier ma part d'humanité. Mes cheveux, rarement attachés, tombent en bas de mon dos, je mets toujours les mêmes parures sur mes mèches comme des petites broches. Aucun bijou particulier, juste deux simples anneaux aux oreilles et une bague sur le majeur droit, un souvenir de famille.

Une fois prête, je rejoins la salle principale du repaire. Lorenzo m'y attendait déjà, depuis un long moment puisqu'il semblait s'être assoupi. Mon arrivée le tire de ses songes, il se lève pour pouvoir m'accueillir comme il se doit. Un homme très grand pour une femme de petite taille comme moi, je me sens petite avec mon mètre soixante-dix. Les formalités étant passées, il aborde rapidement les choses sérieuses et nous commençons à parler business.

Lorenzo lui ayant confié une mission, Lucrezia a troqué ses cheveux roses pour sa chevelure blonde. Elle a également retiré ses lentilles pour retrouver les yeux bleus qu'elle avait autrefois.
On raconte que c'est les expériences de la vie qui nous façonnent. Dans mon cas, il n'y avait que deux possibilités et j'ai pris la moins sombre, même si c'est à cause de cela que je suis devenue un monstre.

J'ai toujours eu un caractère calme, au grand dam de ma mère. Elle qui espérait me forger un caractère fort,  c'était totalement l'inverse qu'elle avait obtenu. On pourrait me comparer à une princesse Disney, même si j'ai la naïveté en moins : une jeune femme douce et calme qui s'énerve très rarement. Je préfère prendre sur moi-même et garder une attitude positive même si mon interlocuteur est le pire des salopards. De cette manière, les autres ont du mal à me cerner et je garde un certain mystère. Après tout, je suis fille de nobles et j'ai reçu une éducation adaptée.

Et pourtant, toutes les personnes qui étaient à mes côtés n'ont jamais rien dit. Pour elles, je suis une amie unique, toujours à l'écoute et prête à tout pour les aider. J'ai toujours gardé ce caractère, même après ma transformation. La seule chose que j'essaye d'abandonner depuis ce jour, c'est ma partie émotive. Même en restant calme selon la situation, mon corps me trahit et j'ai tendance à avoir les joues qui rosies lorsque je suis gênée. Pas évident pour cacher son jeu face à ses ennemis, surtout avec la situation à Vegas.

En parlant de Vegas, qu'est-ce que je pense de tout cela ? Je trouve la situation stupide, beaucoup de remue-ménage pour un rien. Les humains tout autour de nous subissent les guerres des familles et je ne peux qu'y participer. J'ai perdu ma liberté depuis que je suis devenue un vampire et si je souhaite vivre, je dois suivre aveuglement le parrain Rossini.
« Lucrezia, occupe-toi de ton petit frère ! »

Un petit hochement de tête et la jeune femme exécute les ordres de sa mère. Tout le monde court à droite et à gauche pour préparer le banquet de ce soir : l'empereur Joseph Ier cherche une femme et la famille Rothschild espère que son dévolu se portera sur l'enfant aînée, raison pour laquelle ils organisent ce banquet auquel est convié l'empereur.

Lucrezia n'a jamais eu une vie facile. Deuxième enfant et deuxième fille de la famille, elle s'est toujours retrouvée entre sa grande sœur et son petit frère. La grande avait toujours ce qu'elle souhaitait, les parents l'élevaient pour qu'elle puisse à l'avenir entrer dans la cour de l'empereur. Ils avaient toujours été ainsi, avares et orgueilleux, prêts à tout pour arriver à la grande renommée. Après tout, que faut-il demander à un grand duc d'Autriche et à sa femme, fille d'un noble italien ? Le fils quant à lui, était l'enfant qui pouvait continuer de faire perdurer le nom des Rothschild. Il était donc couvé au même titre que sa grande sœur. Lucrezia, quant à elle, était l'enfant non désirée, ses parents ne souhaitant qu'une fille et des garçons pour éviter une nouvelle dot.

« Je ne veux pas mettre ça ! »

Son frère est dans sa chambre, les servantes essayant tant bien que mal de lui vêtir le costume de ce soir. Le garçon n'est pas du même avis que sa mère, ce vêtement l'empêche de se mouvoir comme il le veut et il n'est pas à son goût. Pendant quelques secondes, sa sœur observe la scène d'un air désolé, puis elle finit par interrompre le carnage.

« Je m'occupe de lui, vous pouvez aller vous préparer. »

Personne ne bronche, les servantes sont même heureuses d'avoir un peu d'aide. Elles saluent les deux enfants puis quittent la chambre sans rien demander. Lucrezia ne leur en a jamais voulu, elle sait bien que leur travail n'est pas évident et vu les exigences des Rothschild, le moindre faux-pas est sévèrement puni. Se contentant de garder cela pour elle, elle s'approche de son petit frère, un sourire au coin des lèvres.

« Tu n'aimes pas le costume que maman t'a choisi ? »
« Il est hideux et j'arrive pas à sauter. »

Pour illustrer ses propos, le petit garçon s'amuse à lever le plus haut possible son pied droit. Sans pantalon, ce n'est pas compliqué mais Lucrezia comprenait ce que son frère voulait lui dire.

« Il y a des personnes qui vont venir chez nous ce soir. Maman veut que tu sois le plus beau des garçons. »
« C'est vrai ? »
« Bien sûr que c'est vrai, tu sais que maman s'inquiète beaucoup pour toi. »

Regard posé dans celui de sa sœur, le petit garçon finit par attraper de lui-même le costume et comme un grand, il enfile le pantalon puis le haut. C'était important pour Lucrezia de le laisser faire car de cette manière, son frère pouvait montrer qu'il est un grand garçon, comme sa mère le souhaite. S'apprêtant à le féliciter, son sourire s'efface lorsqu'elle croise dans l'encadrement de la porte le regard froid de sa mère.

« Va dans ta chambre te préparer. »

La belle se contente de la saluer avant de quitter la chambre de son frère. Elle s'attarde un peu, essayant d'écouter les bribes de conversation de sa famille. Mais l'amour maternel que sa mère montrait à son frère lui fait mal et elle s'éloigne rapidement vers sa chambre comme cela lui avait été suggérée.

Le banquet arrive rapidement, les convives s'éparpillent dans le manoir et dans le jardin. Mais tous les regardes se posent principalement sur l'empereur. L'aînée des Rothschild, soutenue par ses parents, s'est rapidement dirigée vers lui pour tenter de le charmer. Tentative bien vaine car il suffit de regarder au fond de l'empereur pour voir qu'elle ne l'intéresse pas plus que ça. Mais si le résultat attendu n'est pas là, ses parents allaient être bien désagréables les jours à venir.

Un regard à droite puis à gauche. Cette soirée n'est pas la sienne mais elle s'assure que tout se passe pour le mieux pour sa famille. C'est à ce moment-là que son  regard croise celui de l'homme qui allait changer sa vie à tout jamais. Il semble perdu qu'elle se dit, je vais aller voir s'il a besoin d'aide. Elle s'approche de lui et entame la conversation, ils sympathisent rapidement jusqu'à ce qu'il lui demande de le mener dans un endroit isolé. La jeune femme, en tant qu'hôte modèle, s'empresse de répondre à la demande du convive, sans même se douter de ce qui allait se passer.

~~~~~

Ce soir-là, je l'ai amené dans la salle d'eau comme il me l'avait demandée. J'ai attendu à l'extérieur, le temps qu'il se rafraîchisse un peu jusqu'à ce qu'un cri m'interpelle. Sans réfléchir, je suis entrée dans la pièce pour voir ce qu'il se passait et je l'ai vu au-dessus du lavabo, la main en sang. Je me suis approchée de lui pour regarder la blessure, j'ai pris des bandages et je l'ai soigné, du moins en apparence. A ce moment-là, j'ai remarqué que sa peau était étrangement froide mais je n'ai pas osé le questionner. Ses yeux étaient constamment posés sur moi alors que je soigne sa main et lorsque j'ai senti son autre main se faufiler sur mon cou, je n'ai pas pu m'empêcher de frissonner. J'avais l'impression que chaque mot qu'il utilisait me transperçait, je n'ai même pas bougé lorsqu'il a posé ses lèvres sur les miennes. Le moment était bref mais agréable, il a rompu le contact en premier et il a commencé à embrasser mon cou jusqu'à descendre progressivement. Ses lèvres m'ont arrachée un frisson à chaque fois qu'elles se sont posées sur ma peau jusqu'à ce qu'une douleur vive me saisisse. Sans que je puisse faire quoi que ce soit, il a agrippé mes mains pour m'empêcher de bouger alors que la vie s'échappait doucement de mon corps. Je n'ai pas pu empêcher cette larme de couler sous la douleur et j'ai fermé les yeux, quittant définitivement ma vie humaine.

Lorsque je me suis réveillée pour la première fois, je n'étais plus chez moi mais dans une somptueuse demeure. L'homme que j'avais rencontré se trouve devant moi et se présente sous le nom d'Acherich. Je  n'ai pas vraiment compris tout son discours car les jours qui ont suivi ma transformation étaient douloureux, une sensation de chaleur comme si je brûlais de l'intérieur. A chaque fois, je pensais que la mort venait me chercher et quand la douleur était trop intense, je perdais rapidement connaissance. Lorsque la transformation était terminée, je n'ai pu que constater ce que j'étais devenue, ce qu'il avait fait de moi : une vampire, tout comme lui.

Me voir retirer mon humanité a été très dur, et je ne parle même pas de cette envie constante de sang. J'ai été retirée à ma famille et ils ne semblaient même pas inquiets de ma disparition. On racontait à cette époque que l'empereur s'était épris d'une autre femme et les Rothschild l'avaient très mal vécu. J'ai éprouvé de la tristesse pour ma famille mais ils ne faisaient que récolter ce qu'ils avaient semé, c'est tout. Après m'être habituée à ma nouvelle vie, j'ai quitté l'Autriche avec Acherich pour rejoindre le roi des vampires. Nos chemins se sont séparés à ce moment-là, il a continué de parcourir le monde à la recherche de nouvelles personnes à rallier à la cause des vampires pendant que je suis restée un moment avec le roi pour maîtriser mes nouveaux pouvoirs. Même s'il est doux avec moi, il m'a bien fait comprendre ce jour là que c'est dans mes intérêts de suivre aveuglement ses ordres si je ne souhaitais pas en subir les conséquences. Au final, j'ai quitté les règles de ma famille pour ceux des vampires, cette immortalité ne m'a rien apporté.

Après m'être totalement familiarisée avec ma condition de vampire, j'ai commencé à parcourir le monde à mon tour tout en effectuant les missions que l'on me confiait. Cela allait d'une transformation d'un noble à un assassinat ou une simple récolte de renseignements. Le travail était toujours fait, même si c'était souvent à contrecœur, mais j'ai rapidement fait la fierté du clan des vampires. Si je vous racontais toutes les personnes que j'ai rencontré pendant mes escapades, je suis sûre que vous ne me croirez pas.

Après trois siècles, on me demanda de me rendre à Las Vegas. Une famille de vampire a vu le jour et cherche à s'affirmer dans la ville, tous les vampires sont donc demandés pour soutenir le parrain Rossini et je ne fais pas exception à la règle. Me voici donc à Vegas, prête à servir mon clan.
Pseudo : Litania/Laetania
Âge : Toujours 24 ans

Comment avez-vous connu le forum : Je connais des gens ~
Votre avis : Je l'aime bien ♥
Votre fréquence sur le forum : 7/7 sauf imprévus
Un ajout : Juste hâte de rp ♥

Mot de passe : auto-validation de Cali o/

© A-Lice | Never-Utopia



Follow me into a better day. We will be alright no matter what they say ♪


Mes cadows ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: