Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

 :: Gestion du RP :: Bureau de recensements :: Recensements validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. | 100% | Hajime Moriyuki
Hajime Moriyuki

Dossier du personnage
✘ Métier: Herboriste, sensei et médecin
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Hajime Moriyuki
Hajime Moriyuki
Sorcier Smoothdawn
Messages : 148
Points RP : 107
Points ☆ : 0,5
Age : 439
Nationalité : Japonais
Situation : À une seule personne.
Hajime Moriyuki
Sam 1 Oct 2016 - 14:43


logo

Hajime Moriyuki





Prénom : Hajime
Nom : Moriyuki
Surnom : Papy
Âge : 437 ans (4 août 1580)
Race : Sorcier
Nationalité : Japonais
Orientation : Bi-blasé
Groupe : Solitaire
Métier : Herboriste (guérisseur) / Sensei au dojo (aïkido principalement)

Pouvoirs : Télékinésie, Téléportation, Longévité, Aerokinésie

Crédit de l'avatar : Ginko - Mushishi

Hajime Moriyuki est un homme… blasé. Blasé du genre "c’est affiché sur sa gueule". Le sourire très rare, le regard plutôt vide, une voix plutôt basse. On en viendrait presque à se demander s’il n’est pas à moitié mort. L’oeil gauche constamment caché par une espèce de frange droite, le reste des cheveux en bataille, ils sont d’un or blanc assez… perturbant, pour quelqu’un qui n’est absolument pas albinos. On n’appelle pas ça du blond platine pour rien, après tout. Ses yeux sont d’un vert forêt, même si face à une lumière naturelle et vive, la teinte se rapproche plus d’une menthe à l’eau (cette boisson que plus personne ne connait). Et puis, difficile de passer inaperçu dans les campagnes en faisant un mètre 86.

Pour ceux qui ont pu le connaître, il n’était pas du tout comme ça avant. Les cheveux brun foncé, les yeux quasiment noir, la peau hâlée par les trajets avec papa… Mais tout a changé à quelques centaines d’années près. Pour cacher son apparence atypique, il n’hésite pas à garder un sandokasa bien calé sur son crâne. Et puis ça protège du soleil, c’est sympa.

Il est rare de voir Hajime sans son manteau brun. Coupé juste au-dessus des chevilles, rempli de poches et de recoins dans la doublure, assez léger pour être porté en été, il ne s'en sépare jamais. En hiver, il y ajoute une écharpe beige étrangement douce et chaude, couvrant donc tout le bas de son visage. Sans tenir compte des saisons, cependant, le blond porte exclusivement des jeans et des chemises. Il ne se cassera pas le cul, peu importe qui veut venir le voir, qui se sentirait offensé par sa tenue, n'importe. Il s'en contrefiche.

En réalité, il y a bien une situation où sa tenue est drastiquement différente : ses entraînements. Depuis son adolescence, le guérisseur a pratiqué beaucoup d’arts martiaux. Son père a insisté sur ce point pour qu’il sache se défendre seul. De ce fait, on peut parfois le croiser en kimono ample sous un hakama noir bruni par le temps. Depuis sa création, il s’est surtout mis à l’aïkido.

Malheureusement pour lui, l’adulte de 36 ans est bourré de tics : - Il fume comme un pompier (avec une sérieuse tendance pour les plantes qui ne se fument pas, celles plutôt réputées pour faire voir des esprits), autant à la pipe qu’à la cigarette. Il ne se drogue pas, attention. Juste qu’au lieu de les jeter dans le feu pour faire semblant de voir des trucs dedans, il bourre les feuilles dans sa pipe. Rien d’addictif, mais ça peut paraître impressionnant.
- Il lui arrive très souvent de fixer des endroits où il n’y a rien, de manière totalement inattendue et aléatoire.
- Il se méfie des boissons qu’il ne peut pas identifier et ne boira pas dans une bouteille opaque.
- Il a beaucoup d’expressions corporelles japonaises. Dont le fameux "je me passe la main sur la nuque parce que tu me gênes, là, c’est très embarrassant."
- À cause des guerres inter-espèces, il a toujours un bocal de sel derrière le comptoir, et ses employés portent tous un bijou en argent. Pas de fantômes, démons, polymorphes ou loups dans ses employés, donc. Il préfère les gens qui ont l’air normaux.
- Lorsqu’il sort, il garde toujours dans sa sacoche quelques fioles vides, son carnet de voyage et de quoi écrire.
Hajime a toujours été un gamin très calme. Taciturne, il n’appréciait que peu la compagnie des autres enfants et préférait lire tranquillement, à l’ombre, entre les pots d’onguents et les herbes séchées. Après tout, son père vivant en ermite, même s’il essayait de pousser son gamin vers les relations sociales, il manquait quelques peu d’arguments…

De ce fait, même s’il se borne à esquiver les trop gros rassemblements tant qu’il le peut, il n’est pas contre parler avec les gens. Mieux, il sait être absolument poli, même agréable, et se débrouillera toujours pour trouver un moyen d’aider quelqu’un.

Cependant, le blond a tendance à vite détourner l’attention face à certains sujets. Les questions trop stupides, indiscrètes, hors-sujet… Ce n’est pas son truc. S’il veut bien parler de la météo, parler de géopolitique ne l’intéresse pas et parler de lui est totalement exclu.

C’est également pour ça qu’il a quitté son Japon natal pour se rendre dans une grande ville étrangère. Ayant vu cette ville évoluer, le blond a vite capté la géopolitique de l’endroit. Cependant, il compte y rester un moment, puisqu’il chérit les valeurs que son père lui a transmis. Protéger les faibles, soigner les blessés.. Il ne risque pas de manquer de travail ici.
Petit, Hajime se demandait pourquoi il était arrivé là. Certaines personnes disent qu'un enfant choisit ses parents. Le pauvre chou s'était donc légitimement demandé pourquoi il s'était retrouvé dans un endroit pareil. Il faut dire que les campagnes japonaises sont aussi isolées qu'étendues, et que d'un village à l'autre, tout est à même de changer...

Vivre sur les routes n’avait rien de plaisant pour un enfant de cet âge. Il avait du mal à se faire des amis, à garder contact avec eux, à avoir des relations normales. La seule chose qu’il y trouvait finalement de positive, c’était… Pas grand chose. Faire plusieurs heures de route par jour en roulotte n’avait rien de passionnant, malgré les discussions avec son paternel.

Ce dernier faisait son fond de commerce sur les derniers conflits du moment, parcourant le pays avec ses herbes médicinales dans les villages touchés, alliés comme ennemis. Ne prenant pas parti, il soignait les blessés sans distinction.

Tout le monde le connaissait et rares étaient les personnes osant lui dire de partir, de peur qu’il ne revienne plus. Pour ses services, Shinyu était généralement invité à dormir chez ses patients avec son fils, où on leur donnait volontiers de quoi manger en repartant. Leur vie était plutôt stable, même si un environnement fixe aurait peut-être été plus profitable à Hajime… Hajime dont les pouvoirs se manifestèrent plutôt tard, soit vers ses 15 ans.

Lui qui avait appris à reconnaître les plantes les unes des autres, préparer des poudres et préparer des calmants se retrouvait d’un coup projeté dans un monde dont il ignorait même la seule existence. Oui, des bruits couraient sur son père, mais il n’y avait jamais fait attention… C’est à peine s’il connaissait sa mère, déjà. À croire qu’ils se sont croisés, qu’ils se sont dit "tiens, vas-y, on est sorcier tous les deux, allons perpétuer l’espèce" et qu’un an plus tard son père était repassé prendre le gosse. Cette non-considération, c’était la folie.

Et puis, ce qu’il faisait, il le faisait depuis l’enfance, littéralement. Constituer un herbier, connaître les propriétés de telle plante… Son père lui avait présenté ça comme de la médecine, et ne le laissait jamais voir s’il faisait ou non une quelconque magie, après tout. Mais du coup, son arrivée dans ce monde particulier ne lui posa aucun problème. À vrai dire, ça n’avait quasiment rien changé pour lui.

Quand lui grandissait, son père vieillissait très peu. Quand il n’avait plus rien à lire, Shinyu lui trouvait de nouveaux manuscrits… Mais c’est réellement après plusieurs années de voyage à travers leur pays que le jeune homme s’aperçut d’une chose plutôt déroutante : son père était connu. Les villageois l’attendaient, parfois, même souvent, et les vieux contaient des histoires sur son père datant de quand ils étaient enfants. Là, le brun s’était posé des questions, quand même. Quelques unes seulement, parce qu’au fond, si son père pouvait vivre éternellement ça lui plairait bien.

Hajime mit un temps qui lui paraît, en regardant en arrière, totalement hallucinant, à intégrer la magie dans sa vie. Tout ce qu’il faisait sans, il a dû apprendre à le faire avec la magie, pour s’entraîner. Et en plus il n’aimait pas ça. Les trucs du genre "maintenant, au lieu de te lever pour chercher un parchemin, tu fais venir le parchemin dans ta main" c’est chiant, surtout quand l’étagère entière se déverse sur ta tête. Le pauvre gosse a bien mis dix ans à maîtriser la télékinésie, et il n’était plus tellement un gamin à cette époque mais un adulte solitaire.

Son apprentissage se poursuivait tranquillement sans problème majeur, jusqu’à ce que son père le prenne à part, après une journée d’entrainement. Il sortit de cette discussion accablé en sachant que les maladies n’épargneraient pas l’immortel. Et, quelques années plus tard, Hajime se retrouva effectivement seul sur les routes. À 23 ans, c’est honnête. Il n’oublia pas de s’entraîner, mais, flegmatique comme il était, une occasion de se rendre la tâche plus simple le fit céder.

Ce jour-là, il faisait moche. Un orage se préparait et le brun n’avait qu’envie de rejoindre la prochaine ville. C’était une journée très cliché, oui. Cependant, il n’eut pas d’autre choix que de s’arrêter près d’une maison paumée en basse campagne pour demander l’asile à une vieille. Elle était plutôt gentille, alors il essaya de ne pas mettre d’eau partout sur ses tatamis. La soirée avançant, le sujet passa sur l’occupation du jeune homme. Entendant parler de ses talents, elle ne tarda pas à sympathiser avec lui. Un peu naïf, ne connaissant pas d’autre sorcier que son père, il n’hésita pas à boire ce qu’elle lui présenta comme un bon vieux thé macha. Ahahah, ahah, ahh… La connerie humaine.

Elle lui avait pris son apparence. Ses cheveux étaient devenus blonds, ses yeux verts, d’un vert qui transpirait la magie… Pourquoi ? Bah, il n’en savait rien, mais ses nouveaux yeux le perturbaient. Pourtant il ne voyait rien de spécial, et avait donc fini par se contenter de continuer sa route. Son sommeil était peut-être un peu plus… agité ? Peuplé d’esprits et de légendes, surtout. À un point tel qu’il n’osait plus dormir avait d’avoir prié et brûlé de l’encens. Souvent, il se disait "je vais retourner la voir et lui demander" mais il n’en fit jamais rien. Peut-être que quelqu’un avait plus besoin de son apparence lambda que lui, peut-être que c’était juste une blague… Aucune idée. Mais il n’abandonne pas l’idée de trouver ce que ça a changé chez lui.

Arrivé à un certain point, à se dire qu’il n’avait plus rien à apprendre de sa contrée natale, le sorcier décida de lui-même de partir découvrir le monde. Ses pouvoirs s’étaient développés grâce à son entraînement consciencieux et il n’avait plus de mal à se maîtriser. Quelque part, il pensait que partir le soulagerait de la présence oppressante des mythes d’ici. Être bercé dedans en sachant que la magie existe ouvrait des possibilités… vraiment effrayantes.

Mais ça n’avait pas servi à grand chose, sur ce point. Combien de fois s’était-il retourné, sans même plus être angoissé, croyant avoir vu quelque chose, pour se contenter de hausser les épaules et retourner à ses oignons… Au moins, il avait élargi ses connaissances d’herboristerie en passant dans les contrées se reposant encore sur ces médecines. Plus la technologie avançait et plus les gens crachaient dessus, ce qu’Hajime trouvait totalement stupide.

C’est finalement comme ça qu’il atterrit sur le "nouveau monde", passant surtout du temps dans les contrées un peu paumées au nord du Canada avant de se dire qu’il faisait frisquet et redescendre au sud. Il passa par des grandes villes autant que des hameaux plus morts que vivants.

Petit, Hajime se demandait pourquoi il était arrivé là. Après quatre siècles à parcourir la planète, Hajime s’était simplement dit "pourquoi pas là" en arrivant à Las Vegas. Il a ouvert une boutique, où il emploie quelqu’un pour faire l’accueil et la vente, et vit très bien où il est. Son commerce fonctionne plutôt bien, d’ailleurs, en partie grâce au partenariat qu’il entretient avec Calista Johansen.
Pseudo : Danton, Charlie, Stereo =3
Âge : Toujours 17 o/

Comment avez-vous connu le forum :  TC :3
Votre avis : Toujours aussi trop cool <3
Votre fréquence sur le forum : Tant que j’ai quelque chose à faire, 7/7 =3
Un ajout : Hmm… Naah, rien owo
Mot de passe : Validé par Zero

©️ A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Calista Johansen

Dossier du personnage
✘ Métier: Alchimiste Rossini
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Calista Johansen
Calista Johansen
Sorcière Rossini • Admin
Messages : 1068
Points RP : 319
Points ☆ : 7
Age : 481
Nationalité : Norvégienne
Situation : Fiancée à Lorenzo
Calista Johansen
Sam 1 Oct 2016 - 15:51
Rebienvenue sur NG ! ♥️

Bon courage à Hajime, j'en connais un qui risque de vouloir le bouffer :foxtitter:


Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. | 100% | Hajime Moriyuki Calisign4

Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. | 100% | Hajime Moriyuki Cali

Mes cadows ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zero Akaï

Dossier du personnage
✘ Métier: Parrain Worth
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Zero Akaï
Zero Akaï
Parrain Polymorphe Disparu • Ancien Modo
Messages : 601
Points RP : 197
Age : 939
Nationalité : Japonaise
Situation : Célibataire
Zero Akaï
Sam 1 Oct 2016 - 15:57
Re-rebienvenue sur Nevada's Godfather !

Tu connais la musique donc il ne te reste plus qu'à te souhaiter bon courage pour la validation ^^
PS : Un sorcier t'attend également *paf*


Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. | 100% | Hajime Moriyuki Signat10
Cadeaux ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Maître du Jeu

Dossier du personnage
✘ Métier:
✘ Description Physique:
✘ Inventaire/Pouvoirs:
Le Maître du Jeu
Le Maître du Jeu
Compte Fondateur
Messages : 1385
Points RP : 255
Le Maître du Jeu
Sam 1 Oct 2016 - 17:23

Etape de Validation

Bonjour et bienvenue à toi, Hajime !

Nous avons lu ta fiche et ne voyons aucune raison de retarder ta validation. Ton dossier est donc accepté, tu peux dès à présent te balader à Vegas !

Tu connais le forum donc nous allons t'éviter tout le tralala. Amuse-toi bien à Vegas ♥️





Compte du MdJSi vous souhaitez contacter un admin, merci d'envoyer un MP à Matteo Rossi, Calista Johansen ou Morrigan MacLaughlin. Et non au compte MdJ !
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: