:: Administration :: Dossiers du FBI Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de Nevada's Godfathers

Messages : 668
Points RP : 104


Dossier du personnage
Âge:
Métier:
Description:

Jeu 10 Mar 2016 - 12:57

Contexte



Terre. Temple de la vie, elle abrite en son sein la masse battant, sifflant et éructant du peuple terrien grandissant. Partie de rien, elle construisit des édifices rivalisant d’ingéniosité biologique, améliorant son schéma au gré des modifications infimes qu’elle apporta au plus élémentaire des codes.
Quatre bases pour les façonner tous…

L’Homme, création du hasard ou d’un Dieu, mais pas seulement. Homo sapiens se décline de bien plus de façons qu’il ne l’imagine. Et tandis que l’Humain se croit le seul et l’unique, ses frères de l’ombre occupent ses terres en secret. Vampires, Loups, Polymorphes, Maléficiens ; humanoïdes aux aspects parfois plus variés mènent une existence mystérieuse, forgeant leurs légendes. Du monde des morts, remontent aussi de quoi mystifier les bonnes gens. Démons et Fantômes, produits de la grande Faucheuse, de la violence et de la corruption, accomplissent leurs desseins au mépris des vivants.
L’essence qui les relie ? Elle réside en l’âme, seule à voyager d’un monde à l’autre et unique réceptacle du souffle de la vie.

~~~~

Depuis la nuit des temps, les Démons s’insinuent parmi les Humains, tentateurs avertis et manipulateurs légendaires. Promettant fortune, santé, amour ou bien bonheur, ils pervertissent les Hommes sur les cinq continents et leur font signer de sombres contrats destinés à piéger leurs âmes, les damnant à jamais. C’est ainsi que les Enfants de l’Enfer prolifèrent, envahissant bientôt les profondeurs et la surface de la Terre, se répandant comme une peste. Mais ils ne sont pas les seules créatures de cauchemar qui errent dans la lande à la recherche d’humains fragiles. S’ils se montrent plus discrets, les Vampires vivent relativement proches des Hommes, ne se mêlant au peuple que rarement, afin d’assouvir leur soif. Il leur arrive de former des nids lorsque l’occasion se présente ; après tout, l’union fait la force… Ces suceurs de sang ne pourront malgré tout rester dans l’ombre bien longtemps et les mythes commenceront rapidement à courir les villages de toutes les contrées.

A leur instar, les Loups, pauvres diables condamnés à se perdre dans la spirale infernale de la violence dès que la pleine Lune les éclaire de ses rayons, nourrissent les légendes qui entretiennent la honte. Une telle sauvagerie ne peut relever que de l’animalité la plus primitive et pourtant, lorsque le soleil se lève après une nuit de massacre, ce sont bien des hommes qui se réveillent, la bouche en sang. Bien loin d’éveiller la terreur et la méfiance parmi les bonnes gens, les Polymorphes, pourtant non moins réels, êtres solitaires et prudents, sont quant à eux inconnus de leurs voisins humains à l’exception d’incidents rares qui se noieront vite dans la masse des superstitions, les mettant de côté au profit des Lycans et autres Noctambules.

Ces mystérieux habitants de Gaia, réels et mythiques à la fois, ne sont pas des Humains. Ils leur sont de loin supérieurs malgré leur apparence parfaitement semblable. Pour cette raison, ils doivent être craints comme toute créature à la fois trop proche et trop différente de l’Homme. Mais il ne faut pas oublier que des Humains se sont autrefois hissés à leur niveau et ce, de leur propre gré. Ceux qu’on appelle les Maléficiens, en des temps anciens, vendirent leurs âmes pour le pouvoir qu’on leur connaît aujourd’hui, se multipliant au cours des siècles. Bientôt redoutés aussi bien que leurs cousins des Ténèbres, ces étranges shamans virent leur peuple chassé au même titre que les vils Polymorphes, les abjects Suceurs de Sang et les ignobles Loups-Garous. Enfin, n’oublions pas que le danger peut toujours s’exempter de support physique et qu’il n’ait pas besoin d’un corps pour en blesser un autre. Bien entendu, ce sont les Fantômes dont il est question. Pourtant, bien qu’ils hantent les vieilles granges et les vastes manoirs, la superstition les entourant est loin de prendre la mesure de leur malignité. Ils sont néanmoins bien présents et peuvent s’avérer de menaçants colocataires...

Comme contaminés par ce mystique environnement, quelques Humains développèrent au cours des millénaires des capacités étrangement surnaturelles. La magie les avait rendus voyants, manipulateurs des éléments ou encore alchimistes. A peine plus acceptables que les Vampires ou les Démons, ils relevèrent bientôt de la même superstition et on pense encore aujourd’hui qu’ils ne sont que de belles histoires racontées aux enfants. Pourtant, ils sont tout aussi réels et tangibles que vous et moi, et heureusement pour nous, leurs exécutions par centaines sur les bûchers n'auront pas eu raison de leur humanité.

Pauvres Humains narcissiques, qui se croient au sommet de l’échelle… Seuls quelques-uns d’entre eux peuvent prétendre savoir ce qui se cache dans les ténèbres. Ce ne sont que de simples Hommes qui, décidés à combattre l’obscure faune qui grouille à l’affût, développèrent au fil des siècles des armes et des connaissances presque exhaustives sur ces créatures mystérieuses. Ils se nommèrent eux-mêmes Chasseurs, imposant leur vision manichéenne du surnaturel ; d’un côté les Hommes et de l’autre, les autres qui devront pour toujours appartenir au monde des bêtes. Depuis que la nuit répand ses crimes de sang et ses monstres terrifiants, ces Humains se font un devoir de les rendre impuissants. Protégeant la veuve et l’orphelin, beaucoup se sacrifient dans le plus complet secret, morts sans que personne ne sache jamais comment, ni pourquoi. 

~~~~

Ce cycle se déroule à Las Vegas, Nevada. Aux États-Unis d’Amérique, le XXème siècle fit la part belle aux bandits d’envergure. L’immigration italienne importa ses parrains, faisant éclater partout de nouveaux trafics, ainsi que la corruption et le règlement de compte à la ritale. Compte tenu de leur Histoire, les Démons peuvent être considérés comme des mafieux de longue date ; il n’est donc pas surprenant qu’ils usassent de cette nouvelle mode pour arriver à leur fin. Quelle meilleure opportunité pour s’adapter efficacement à cette nouvelle ère ? Pouvait-on rêver mieux pour attirer des esprits simples à la recherche d’une solution de facilité, quand la superstition, qui procurait jadis les victimes, n’est plus ?

Les Démons étant une race peu prolifique, voler leurs âmes aux Humains ainsi qu’aux monstres était un moyen efficace de peupler les Enfers et de pallier aux pertes régulières imputables aux Chasseurs. Il existait ainsi une véritable nécessité à se construire la réputation qui leur assurerait d’attirer toujours plus d’Humains à déposséder de leur bagage spirituel. En accord avec leurs compétences, les Fils de Lucifer ne tardèrent pas à acquérir cette notoriété et bientôt, la famille Blackwood émergea parmi celles, plus anciennes mais constituées de simples Hommes et bientôt écrasées par le nouveau clan. Général des Enfers choisis pour prendre le contrôle de cette ville aux mille vices, Xaphan Blackwood, le chef ou comme on peut l’appeler dans ce milieu, le parrain de cette organisation, joua ses cartes au mieux. Doué d’une expérience millénaire et de l’appui de bons lieutenants, il n’eut aucun mal à mystifier ses ennemis, les obligeant bientôt à choisir entre servitude et fuite.

Toutefois, qui dit multiplication de la demande, dit mise en place de moyens destinés à y répondre. Ingénieux, les Blackwood mirent rapidement à profit les talents des autres races telles que les Polymorphes ou les Vampires. Les premiers trouvèrent leur place dans le grand système criminel instauré par les Démons. Ils acceptèrent de remplir des contrats mais leur nature indépendante les firent rester à l’écart du business qu'ils servaient : se contentant de tuer ou de voler leur cible, ils prenaient l’argent et se gardaient bien de passer le moindre contrat avec l’Enfer. Par conséquent, les Démons les virent bientôt comme de simples animaux de rente, les traitant comme tels. Les Vampires, quant à eux, furent dès le commencement attirés par les promesses des Démons. Ils consentirent ainsi à mettre leurs capacités hors du commun au service de ces derniers, en venant souvent à tuer d’autres créatures et parfois même, leurs propres frères.

Bien sûr, Blackwood n’oublia pas d’intégrer à son bestiaire certains Humains aux pouvoirs exceptionnels. Les Maléficiens, dont les âmes étaient déjà propriétés du Tartare, experts en manipulation, furent également mis à contribution, sans que cela ne leur soit imposé puisqu’ils se soumettaient sans la moindre difficulté depuis leur création. Enfin, il ne fallait pas épargner les Loups dont les capacités n’avaient rien à envier à celles des autres serviteurs de la famille. Certains acceptèrent d’entrer au service des Démons en échange de mille et une promesses. Ils furent alors exclus de leur meute, quand celle-ci était hostile aux Fils de Satan. A l’inverse, il existait quelques groupes qui se rallièrent aux Blackwood de leur propre chef et qui, pensant en profiter pour écraser les meutes ennemies, se virent phagocyter par Xaphan qui les traita dès lors en véritables esclaves. De la même manière, des Fantômes, utilisés depuis toujours par les Démons, leur servaient d’espions ou de gardes du corps. Bientôt, les autres races purent également apprendre à s’associer avec ces Esprits, le contrôle d’un Fantôme résidant moins dans la manipulation de son âme que dans la perpétuelle menace de l’envoyer dans le Monde des Morts, voire en Enfer, l’obligeant ainsi à obéir.

Inutile donc de préciser que la famille Blackwood se fit un monument du crime organisé {..07..}, indétrônable et toute-puissante, Xaphan et ses démons étant pour ainsi dire des professionnels de haut-vol. Peuple considérable et puissant, fort de sa stricte organisation autour du Roi de l’Enfer, de ses Princes, Ducs et Marquis – sans parler des Quatre Cavaliers – la famille démoniaque semblait ne jamais devoir vaciller. Excellents en tout domaine criminel, ils s’étaient diversifié dans toutes les formes de trafics et avaient assis leur réputation sans difficulté dans le monde mafieux. La police elle-même ne se douta pas un seul instant que des êtres immortels avaient rejoint les rangs du crime organisé. La discrétion étant de mise chez les Fils de l’Enfer, ils surent se rendre mortels aux yeux des officiers, possédant simplement de nouvelles victimes. Peu de Chasseurs réalisèrent la colonisation de Las Vegas par les Démons et ces derniers devinrent bientôt les rois de la Mafia.

Néanmoins, leurs pratiques ne pouvaient que leur porter préjudice à long terme ; ils cristallisèrent la haine des autres races qui partageaient alors toutes le même mépris à l’encontre de leurs tyrans. Les Chasseurs furent bientôt au fait de l’existence de cette organisation de monstres, ne pouvant ignorer plus longtemps la hausse des possessions, des crimes surnaturels et l’odeur de soufre qui stagnait en ville… Ils affluèrent enfin parmi les badauds et commencèrent leur traque macabre, s’appliquant à éliminer les créatures et ainsi freiner l’invasion démoniaque. Contraint à la prudence, Xaphan déploya des trésors d’innovation en matière de sécurité au sein même de sa famille afin d’éviter toute attaque et toute infiltration par ses ennemis de plus en plus nombreux, durcissant encore le traitement réservé aux races asservies. Sans le savoir, les Démons avaient semé la graine de la rébellion au sein de leurs rangs.

Avec l’accumulation des contrats les laissant régulièrement à la merci des Chasseurs sans que les Démons ne daignent les en dédommager, les Vampires décidèrent de s’organiser à leur tour. Ils furent les premiers à réaliser les bienfaits d’une entreprise criminelle élaborée : facilité et sécurité d’accès à leur nourriture leur seraient garanties s’ils prenaient le contrôle des Humains dont personne n’a cure. Ceci impliquait évidemment les prostituées et les clandestins. Ne pouvant rompre leurs contrats établis par le passé avec les Démons, ils gagnèrent leur liberté en passant un ultime marché : leur indépendance contre des âmes. Ainsi, les Suceurs de Sang purent développer leur trafic en échange de quoi, ils laissaient le soin aux Démons de récolter leurs dus. La signature de ce contrat entraîna la création d’une Mafia parallèle, spécialisée dans le trafic d’êtres humains, avec à sa tête un Vampire, Lorenzo Rossini.

Comme encouragés par cet acte d’émancipation, les Polymorphes refusèrent brusquement toute servitude, comme portés par le souffle de liberté – néanmoins toute relative – retrouvée par les Vampires. Celui-ci entraîna une toute nouvelle fusion de ces individus solitaires en un groupe solide autour de quelques fortes têtes, plus stables et plus ambitieuses que la moyenne de leurs congénères. Erik Worth devint le leader de ce nouveau groupuscule. Intouchables car n’ayant jamais signé le moindre contrat engageant leur âme pour la plupart, ils créèrent à leur tour leur propre gang destiné à se protéger à la fois des Démons et des Chasseurs. Utilisant leurs pouvoirs pour prendre la place de personnes influentes, ils s’approprièrent statuts et finances, acquérant puissance et richesse, jusqu’à se hisser à un niveau équivalent à celui des Vampires.

Traités avec égard par les Démons – on peut même parler d’affection – les Maléficiens se contentèrent dans un premier temps de leur rôle d’observateurs, n’hésitant pas à prêter main forte à leurs créateurs lors des négociations avec le clan vampirique et des quelques représailles menées à l’encontre des Polymorphes. Néanmoins, les serviteurs fidèles devinrent bientôt les plus menaçants ennemis. Harold Simm, un mage particulièrement puissant et conseiller de Xaphan, le trahit en jetant un puissant sortilège capable de rompre le contrat démoniaque asservissant les Maléficiens. Ainsi libres, ces derniers s’engagèrent dans une véritable rébellion, déclenchant la colère de l’Enfer et notamment, celle de Xaphan qui se fit alors un devoir de réclamer réparation à son vieil ami, Simm. Des attaques répétées coûtèrent la vie à bon nombre de Maléficiens qui répliquèrent alors en créant des alliances avec Lorenzo Rossini et Erik Worth. Ce dernier, tué au cours d’un affrontement particulièrement violent, se vit remplacé au pied levé par son second, Zero Akaï qui, profitant du chaos engendré par la mort du chef polymorphe, put asseoir son autorité. 
La vérité sur la mort d’Erik Worth, loin de la version officielle que tous connaissent, reste un secret bien gardé : assassiné par Akaï lui-même et en même temps que plusieurs de ses plus loyaux partisans, il fut trahi par la personne en qui il avait le plus confiance. Zero Akaï, lui, accusa les Démons et personne n’eut même l’idée de remettre en doute cette dénonciation. S’il pense que personne n’a été témoin de son crime, Zero pourrait néanmoins être surpris… 

Ramené à l’ordre par les Enfers, peu satisfaits de la publicité à laquelle cette guerre des clans les exposait, Xaphan fut forcé d’abdiquer, ce qu’il fit mais non sans une ultime condition. En échange d’une dernière entrevue avec son vieux conseiller, il accepta de hisser le drapeau blanc, laissant à son bras droit, Aelis, le soin de régler les quelques formalités accompagnant le futur traité de paix. Et tandis que les conditions imposées par la succube faisaient leur chemin jusqu’à la toute nouvelle famille mafieuse, Simm fut mis à mort par la main de Xaphan dont la vengeance fit à peine vaciller la nouvelle paix. Se remettant rapidement de la mort de leur éphémère leader, les Maléficiens ne tardèrent pas à s’imposer en politique, faisant de la corruption leur mot d’ordre. Ils devaient garder néanmoins une inimitié latente vis-à-vis des Démons, n’oubliant jamais Harold Simm, le libérateur assassiné par Xaphan Blackwood. Killian O’Reily fut élu pour prendre la tête de l’organisation, à la lumière de sa longue expérience.

Les Polymorphes profitèrent du chaos provoqué, la tension retombant, pour asseoir leur autorité en claire opposition aux Démons. L’assassinat, le vol et la corruption politique restent leurs activités favorites, mais dès lors, des raids furent régulièrement organisés afin de supprimer quelques hommes de Xaphan et dans certains cas, prendre leur place pour infiltrer ses rangs. Se heurtant à la méfiance encore décuplée des Blackwood, de telles opérations resteront jusqu’à présent des échecs.
Quant aux Vampires, si les dirigeants ne tarirent pas d’efforts dans le but de se racheter vis-à-vis des Démons, leur offrant autant d'âmes que leur trafic leur permettait de capturer, beaucoup au sein de la famille se trouvèrent nostalgiques des vieilles alliances et développèrent une envie secrète de remettre le couvert pour se débarrasser une fois pour toutes des Démons.

Les Loups, dernières créatures encore sous le joug des Blackwood pour les uns et totalement imperméables aux événements de la ville pour les autres, ne gagnèrent aucune indépendance suite à la rébellion des Maléficiens et firent même office de chair à canon lors des affrontements. Alors que les Vampires sont libres mais subissent des tensions internes entre les pro- et les anti-Démons, que les Maléficiens et les Polymorphes ne cachent plus leur opposition commune sans pour autant s’associer, et que les Démons restent les plus puissants bien que désormais largement défiés et cibles de toutes les haines, les Lycans commencent seulement à émerger en tant que possible nouvel opposant.


Le monde reste ignorant de toute cette diversité humanoïde. La police, en la personne de ses dirigeants, se refuse à prêter l’oreille à ses contes de grand-mère : il n’y a pas de créatures surhumaines, seulement des criminels… plus ou moins zélés. Rationnelle et obtuse, elle s’évertue à mener la vie dure à tous les délinquants de Las Vegas, monstres comme Chasseurs, ces derniers alors forcés à se cacher et à vivre dans l’illégalité, peut-être plus encore que les Mafieux. Tout le monde le sait, Las Vegas est la ville du vice... Mais qui se doute à quel point cette réputation est méritée ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 668
Points RP : 104


Dossier du personnage
Âge:
Métier:
Description:

Sam 12 Mar 2016 - 13:05

Chronologie



Revenir en haut Aller en bas
Histoire de Nevada's Godfathers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nevada's Godfathers
» [Partenaire] Nevada's Godfathers
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nevada's Godfathers :: Administration :: Dossiers du FBI-
Sauter vers: